Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 juin 2015 6 13 /06 /juin /2015 14:24

~~Appel des organisations Syndicales, Associatives et politiques Ensemble, refusons la fermeture du centre de sécurité sociale.

Les premiers signataires APIC, ARAC, Bagnolet en Vert, Bagnolet Initiative Citoyenne, CGT éducation, CNL, Comité des usagers du centre de Santé, Du Neuf à Gauche Bagnolet, EELV, , Ensemble, Femmes Solidaires, La LDH section de Bagnolet-les Lilas, , Les Amis de l’Huma, PCF, P.G, Secours Populaire, UL CGT Bagnolet - les Lilas.

La Direction de la CPAM a programmé la fermeture de 18 Centres de Sécurité Sociale sur 33 en Seine-Saint-Denis. Objet d’un véritable coup de force, le Centre de Bagnolet serait même fermé fin juin pour la période des congés dans l’objectif de ne pas ré ouvrir en septembre. Le départ de la CPAM de Bagnolet, ce sont de files d’attente interminables dans les centres restant Ouvert, des déplacements longs et fatigants pour les plus âgés et les plus faibles physiquement, plus coûteux pour tous, des délais de traitement qui vont s’allonger, des retards de paiement qui vont s’accumuler… Le centre de Montreuil, le plus proche est surchargé, il regroupe déjà 230.000 personnes .En y ajoutant le centre de Bagnolet de 35.000 habitants. On imagine les difficultés à venir. Cette politique est inacceptable ! L’accès aux droits est une question majeure de l’égalité comme principe fondateur de la République.

Or, c’est ce principe qui est attaqué aujourd’hui. Ainsi, une récente publication du sociologue Richard Dethyre chiffre à plusieurs milliards les droits sociaux, dans différents domaines, non perçus en raison d’une méconnaissance de ceux-ci, par les usagers, de découragements face à des démarches qui paraissent obscures, de l’insuffisance d’informations et de soutien dans la mise en œuvre des procédures. Cette question est d’autant plus vitale que près de 30% de la population renonce à des soins pour des raisons financières. Situation qui frappe particulièrement notre Département et notre Ville où la précarité est forte. Situation d’autant plus scandaleuse que la Cour des comptes, dans son rapport de 2014, évalue à plus de 20 milliards par an la fraude patronale aux cotisations sociales. Cette politique de fermeture est la conséquence directe des restrictions budgétaires imposées par l’Etat à l’Assurance maladie.

Ainsi, la nouvelle convention d’objectif et de gestion signée avec la CNAM prévoit le non-remplacement d’un départ en retraite sur deux, soit la suppression de 4500 postes au plan national et 170 en Seine-Saint-Denis. Nous refusons cette politique d’austérité qui ignore l’urgence sociale en portant atteinte à la qualité de service public offerte aux habitants.

De même nous réclamons du maire de Bagnolet qu’il retire du projet du plan local d’urbanisme le projet d’opération immobilière en lieux et place des locaux de la sécurité sociale, qui de fait participe de leur liquidation.

Avec les syndicats CGT, FSU, Solidaire, FO, CFTC, UNSA, CGC CFE, CFDT, nous appelons à la mobilisation des salariés et de la population pour empêcher la fermeture du Centre de Sécurité Sociale de Bagnolet, comme celle des 18 autres Centres menacés. Signez et faites signer les pétitions contre ces fermetures !

Rassemblons-nous-le 24 juin 2015 à partir de 17H30 devant le siège de la CNAM à Bagnolet pour déposer les pétitions contre la fermeture du centre de sécurité sociale

Bagnolet, juin 2015

Partager cet article

Repost 0

commentaires