Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 juin 2015 2 09 /06 /juin /2015 23:28

Le travail artistique « Moi aussi j’ai été jeune, mais vous ne le voyez plus » de la photographe Nathalie Rouckout et la vidéaste Corinne Dardé, qui est actuellement en exposition à la médiathèque de Bagnolet a été scandaleusement amputé de sa partie écrite sur décision du Maire.

Ce projet comportait un recueil de témoignages des participants « Un message destiné aux générations actuelles et futures », avec des mots « très émouvants » et qui « font réfléchir sur le sens de la vie » comme l’indique Nathalie Rouckout. Mais les bagnoletais en seront incroyablement privés.

En refusant d’imprimer et d’éditer le recueil des témoignages des personnes photographiées, le maire PS de Bagnolet commet un acte politique grave et lourd de sens. Nous tenons en premier lieu à exprimer notre solidarité et notre soutien à Nathalie Rouckout et Corinne Dardé qui sont victimes de l’acte sans doute le plus redouté par un artiste : la censure.

La cause de cette décision? Le Maire affirme qu’il y aurait trop de « communistes » parmi les personnes qui se sont prêtées aux projets.

Cette exposition sur la mémoire porte une belle ambition celle de renouer la rencontre entre l’art, les artistes, et l’éducation populaire, à l’école, dans la cité.. bien éloignée des contingences politiques, puisque Nathalie Rouckout a cru bon de préciser que cela n’a « jamais été le propos de ce projet » en ajoutant sur son travail sur l’être humain « Ce qui m'intéresse, c'est sa personnalité qu'il met au service de ses engagements, de ses luttes, de son quotidien; de sa vie en somme ».

Cette décision du Maire couvre de honte notre ville. Cela n’est ni plus ni moins que la liberté d’expression, le droit à la création et à la diffusion d’œuvres artistiques qui sont ainsi attaqués. Cela ne plait pas au maire, alors on censure! Bagnolet mérite mieux!

Nous appelons le Maire à retrouver les chemins de la raison, et à revenir sur cette décision inique de censure du recueil des témoignages de cette exposition. Nous appelons tous les bagnoletaises et les bagnoletais qui ont au coeur la défense de la libre expression des artistes à se rendre nombreux à cette remarquable exposition.

La culture n’est pas un supplément d’âme, et les travailleurs des arts sont tout simplement animés par une ambition culturelle. Ils apportent par leur réflexion leur contribution à la quête de sens et enrichissent les valeurs du vivre ensemble.

Les droits culturels qui n’existent qu’avec la garantie de la liberté d’expression, au même titre que les droits sociaux, sont le socle de l’égalité. Face aux dégâts du libéralisme et au danger populiste, l’art et la culture peuvent être des outils essentiels au service de l’émancipation humaine. Les communistes ne cesseront d’agir pour porter ces exigences.

PCF BAGNOLET

Partager cet article

Repost 0

commentaires