Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 juin 2015 6 13 /06 /juin /2015 22:17
les habitants de la capsulerie de nouveau mobilisés pour leur sécurité et le respect de leur dignité.

Aujourd'hui des habitants de la Capsulerie, organisés dans un collectif, ont une nouvelle fois battu le pavé des rues de Bagnolet pour alerter les pouvoirs publics sur les problèmes de sécurité de leur quartier.

Une sorte de "supermarché de la drogue" s'est installé en bas des tours de ce quartier populaire. Le trafic s'organise au vu et au su de tous , si bien que les habitants ont l'impression d'être totalement laissés à l'abandon, dépossédés de leurs lieux de vie , au profit d'un réseau qui ne craint pas utiliser l'intimidation, voire plus.

" Nous n'en pouvons plus" a lancé une locataire de la cité HLM lors de la petite action "coup de poing" menée par le collectif. Une banderole déployée le long d'un carrefour, une circulation entravée pendant un court instant, quelques concerts de klaxonne de conducteurs impatients. Rien de bien méchant, seulement la volonté de donner à voir sa colère et son dessarroi au vu de la pression permanente, et de la mal vie qu'engendrent cette insécurité vécue au quotidien .

Les habitants réclament un commissariat de plein exercice sur la ville et le classement de la Capsulerie en en Zone de Sécurité Prioritaire. Des mesures qui s'appuieraient sur des politiques publiques de prévention et d'accompagnement social.

Des élus de la majorité et de l'opposition se sont déplacés. Un élu PS, M. Daouda Keita, qu'on aurait préféré voir au côté des manifestants, dans une démarche de dialogue, n'a eu de cesse d'houspiller les habitants qui avaient eu le culot de bloquer quelques minutes la circulation. Un élu sans écoute qui a fait sauter le standard téléphonique de la maréchaussée. Une éructation bien déplacée.

La police s'est effectivement présentée. Elle a constaté. Puis engagé un dialogue. Des agents plein d'empathie, qui semblaient bien appréhender la dureté et les incidences du probléme existant à la Capsulerie : face à des habitants tout simplement excédés, soucieux d'écoute et en attente de réponses. Le maire est aussi apparu , et a fait des promesses.

Kamel Brahmi

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Barte Michelle 14/06/2015 10:18

camarades et amis de la section,
Je partage l'action menée par les habitants de centre Sud, nous vivons la même situation dans notre quartier des Coutures, avec un marché organisé à l'intérieur même de notre immeuble, à tous les étages, les locataires sont excédés par l'abandon de notre immeuble le 50 edouard vaillant.
Pendant que vous manifestiez nous avons eu une alerte, dans un premier temps lié semblé t-il à une fuite de gaz, en réalité une fuite d'eau importante à partir d'un local inaccessible aux pompiers. Tous les locataires évacués, les personnes âgées, les bébés, chacun avec son petit sac contenant ses papiers.
Nous avons patienté de 11 heures à 13 heures avant d'avoir une réponse de l'OPH, l'élu référent est arrivé quand les pompiers ont terminé leur travail. Les habitants du 50 menacent d'envahir le prochain conseil municipal. Nous exigeons la réhabilitation de l'immeuble, pas la rénovation, l'immeuble est en grand danger d'incendie, plus rien n'est aux normes, le commerce illicite du marché de la drogue ne fait qu'augmenter les risques de catastrophe. Michelle Barte Présidente du comité local Femmes Solidaires.