Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 janvier 2016 5 29 /01 /janvier /2016 18:45

Déchéance de la Nationalité, constitutionnalisation de l’État d’urgence :

rencontre avec le député Razzy Hammadi

Suite à notre interpellation par le biais d’une lettre ouverte, le député Razzy Hammadi, a invité une délégation des sections PCF de Bagnolet et de Montreuil, pour un échange.

Cet échange a donné lieu à un débat franc sur toutes les questions posées par les modifications constitutionnelles que prévoit l’exécutif et qui seront soumises au vote des parlementaires.

Tout en affirmant être contre l’inégalité entre mono-nationaux et bi nationaux s’agissant de la déchéance de nationalité, le député nous a indiqué qu’il approuvait la nouvelle version du projet de loi de révision constitutionnelle. Or si les binationaux n’apparaissent plus dans le projet de réforme, ils seront bien en pratique les seuls concernés puisque la France s’est engagée, ce qui fut rappelé par Francois Hollande lors du congrès du 16 novembre, de ne pas créer d’apatrides. Seuls pourront donc être déchus de nationalité ceux qui en possèdent une autre. Le risque de créer deux catégories de français demeure total, avec une mesure dont tout le monde s’accorde à dire qu’elle n’aura aucune efficacité dans le nécessaire combat contre le péril terroriste.

Des éléments que notre délégation n’a cessé de rappeler au Député.

Par ailleurs Monsieur Razzy Hammadi a confirmé son soutien à la constitutionnalisation de l’état d’urgence. Or la réforme constitutionnelle présentée fait courir le risque d’un régime d’exception permanent et d’une aggravation des atteintes aux libertés constatées depuis quelques semaines, ciblant des personnes sans aucun lien avec des risques d’attentats. Elle est une mauvaise réponse aux terroristes, alors qu’il est parfaitement possible, en y consacrant les moyens humains nécessaires pour la police et la justice, d’assurer la sécurité dans le respect de notre État de droit.

Nous avons porté l’idée qu’Il ne peut pas y avoir de politique de sécurité efficace sans faire vivre en actes les valeurs de la République, de liberté, d’égalité et de fraternité permettant de rassembler le peuple de France dans sa diversité. L’urgence est de faire entendre ses exigences

Nous réitérons ainsi notre appel à toutes celles et tous ceux qui sont attachés à ces valeurs constitutives de notre identité de gauche à participer à la grande manifestation nationale, samedi 30 janvier à 14 heures place de la République, pour dire Stop à la déchéance de la nationalité, Stop à l’état d’urgence, Oui à la démocratie.

Section PCF de Bagnolet et de Montreuil

29 janvier 2016

Partager cet article

Repost 0
Published by