Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 avril 2015 5 17 /04 /avril /2015 14:50

 

 

 

Le PCF tient à saluer la mémoire de François Maspero qui vient de disparaître. Héritier d'une lignée de professeur au Collège de France, un grand-père égyptologue et un père sinologue, il sera libraire et éditeur pour faire vivre ses combats contre ce qu'il nommait « les insoutenables guerres coloniales ». Celles d'Indochine, de Madagascar, puis celles d'Afrique du Nord, singulièrement la guerre d'Algérie vis à vis de laquelle il mena un combat incessant. La sale guerre d'Algérie, les ratonnades auxquelles elle a donné lieu en France, le soutien à la lutte d'indépendance du peuple algérien furent les combats de sa vie.

Ses éditions, particulièrement la collection « cahiers libres » visent à donner, des 1959, des informations sur la guerre d'Algérie que cache la propagande officielle. Il publiera entre autres « l'an V de la révolution algérienne » de Franz Fanon. En 1961 il édite la revue « Partisans » qui devient l'une des voix du mouvement anticolonialiste.

Les éditions Maspero font partie de celles qui affrontent en permanence la censure d’État. Elles bravent le pouvoir, la répression policière, les attentats de l'OAS et de l’extrême droite. Elles font face financièrement aux poursuites administratives et judiciaires incessantes. Malgré cela, les éditions Maspero et la librairie « la Joie de lire » jouent un rôle important dans le débat d’idées pré et post soixante huit.

Après avoir cédé les éditions qui se nomment désormais la Découverte, François Maspero poursuivit, à travers son travail de romancier et de traducteur, ses combats de toujours.

Que sa famille et ses proches trouve ici l'expression de notre solidarité.

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires