Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 décembre 2014 4 04 /12 /décembre /2014 10:17

Le 26 novembre dernier, des évènements troublants, aux abords d’une école de Bagnolet ont suscité l'émoi. Une maman voilée s’est  dite victime d’une attitude stigmatisante et discriminatoire. Laurent Jamet, conseiller municipal Front de Gauche, a adressé le jour même un courrier au Directeur académique, lui demandant des explications sur ces faits. À ce jour, cette lettre reste sans réponse. Nous appuyons la démarche de Laurent Jamet. Nous demandons que toute la clarté soit faite sur ces évènements, faute de quoi, s'installerait un sentiment d'entorse à l'égalité de traitement. Ce conflit doit être surmonté avec, pour seule lanterne, l'intérêt de l'enfant. Nous ne doutons pas de l’engagement de la communauté éducative à cette fin.
Il semble que tout récemment l'inspection académique ait accédé à la demande de cette mère d'élève, qui souhaitait que son enfant puisse changer d'école. Si cette décision est confirmée, nous nous en félicitons. 

Au cours de cette matinée du 26 novembre, une élue de la majorité, déléguée à l’éducation, Madame Karine Lombardo, a tenu des propos choquants, inacceptables, en laissant entendre que le port du voile légitimerait les doutes sur la nationalité française de cette maman. De tels propos sont une insulte aux principes d’égalité et de citoyenneté. Ces mots sont étrangers à l'identité de notre ville. Notre république ne distingue pas entre les personnes  dont l'apparence serait « allogène » et les autres. Elle ne reconnaît que des citoyens libres et égaux en droit,  quelles que soient leur croyances, leurs cultures, leurs appartenances philosophiques. Ces mots de Mme Lombardo ont  été légitimement perçus comme blessants.  Mme Lombardo doit s'exprimer et réparer le trouble que ses propos ont suscité.  À ce stade, nous ne souhaitons faire aucun procès d’intention. Mais une élue en charge de l’éducation ne saurait laisser planer une telle ambigüité sur son attachement aux principes de respect, de liberté et d'égalité qui sont le socle de notre vivre ensemble.

 

PCF Bagnolet

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires