Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 novembre 2014 3 19 /11 /novembre /2014 20:38

 

 

Lors de la séance du conseil communautaire du 18 novembre Monsieur Jimmy Parat Vice-Président de la communauté d’agglomération Est-Ensemble et membre de  la majorité municipale du Maire PS de Bagnolet, a assimilé l’avortement à un «  meurtre » le qualifiant « d’acte barbare », à l’occasion d’un vœu pour la sauvegarde de la maternité des Lilas.

Nous condamnons avec la plus grande fermeté ces propos abjects qui remettent en cause le droit des femmes à l’avortement acquis de haute lutte. Il est par ailleurs scandaleux de constater que le Maire de Bagnolet,  présent au même moment, n’ait manifesté aucune réaction suite à cette inadmissible déclaration.

Le vent  qui souffla au 20ème siècle pour la liberté des femmes à disposer de leur corps, notamment le droit à l’IVG et à la contraception, est un acquis fondamental et un marqueur des forces de progrès.

En luttant pour conquérir de nouveaux droits, les femmes ont fait progresser toute la société. 

La montée des idées réactionnaires et d’extrême droite menace le droit à la maternité choisie dans de nombreux pays d’Europe, mais aussi en France.

De tels propos sont une atteinte sans précédent contre le droit des femmes à disposer de leurs corps.

Le parti communiste rappelle que le droit à l’avortement est un droit fondamental des femmes et la condition de leur autonomie.

La remise en cause de ce droit universel par un membre de la majorité municipale de Bagnolet est intolérable.

Ce contexte appelle à la plus grande clarté et fermeté.

Lorsque des valeurs essentielles sont attaquées, il ne peut y avoir la moindre mansuétude devant des dérives réactionnaires.

Nous appelons Monsieur le Maire, chef de la majorité, à prendre ses responsabilités, et à s’exprimer publiquement pour se désolidariser de propos étrangers aux idéaux et aux combats de la gauche politique sociale et associative.  Nous attendons par ailleurs du Maire qu’il tire les enseignements de cette prise de position d’un membre de sa majorité. La défense d’idées aussi réactionnaires ne peut avoir sa place au sein d’une majorité qui se revendique de gauche.

PCF BAGNOLET

Partager cet article

Repost 0

commentaires